Stop à la souffrance des animaux lors de l'abbatage

Signez la p�tition pour que les lois soient appliquées et renforcées !

REJOIGNEZ VITE
LES 110281 SIGNATAIRES

LA PETITION

Monsieur le Président de la République,

L'abattage sans étourdissement préalable entraine pour les animaux qui en sont victimes une longue et douloureuse agonie. La loi oblige pourtant à l'étourdissement sauf en cas d'abattage rituel, mais de nombreux abattoirs ne la respectent pas pour des raisons de rentabilité.
Face à cette situation intolérable, je joins ma voix à celle de la SPA pour vous demander instamment de :
• veiller à l'application stricte de la loi ; • renforcer la vigilance de l'Observatoire national des abattoirs en y intégrant des représentants des associations de protection animale ; • inscrire dans la loi l'étiquetage systématique du mode d'abattage afin que chaque consommateur ait le droit de savoir ce qu'il mange.

Ensemble, exigeons l'application stricte de la loi dans tous les abattoirs de France pour réduire la souffrance animale !

Chaque jour, en France, des milliers d'animaux égorgés sans insensibilisation préalable meurent dans d’atroces souffrances. D'après une enquête de 2007 du ministère de l'Agriculture, 1 animal sur 3 est en effet abattu sans être étourdi ni engourdi au moment de sa mise à mort. Son agonie peut ainsi durer jusqu'à 14 minutes ! Pourtant, la loi oblige à l'étourdissement de l'animal, sauf en cas d'abattage rituel : mais cette dérogation tend à devenir la règle pour des raisons économiques. Face à ce problème, les pouvoirs publics ont créé en 2011 un Observatoire national des abattoirs : aucune association de protection animale n'en fait partie ! De plus, l'information des consommateurs sur le mode d'abattage utilisé n'est toujours pas obligatoire. Faire souffrir inutilement un être sensible, c'est de la torture : ensemble, exigeons le strict respect de la loi, une meilleure surveillance des abattoirs et l'étiquetage obligatoire du mode d'abattage ! Pour que le bien-être animal ne soit plus sacrifié aux logiques de rentabilité et de profit, merci d'avance de signer notre pétition.

Natacha Harry
Présidente de la SPA